Harrys : quand la grande distribution devient plus responsable

On connait tous le pain de mie Harrys. Il est présent dans de nombreux supermarchés. Mais ce qu’on sait beaucoup moins, c’est qu’Harrys s’est engagé dans une démarche de production plus responsable et plus juste avec ses partenaires.

Au programme : co-création d’une filière blé Harrys « Moelleux & Responsable », entièrement traçable, avec tous les acteurs de la chaîne de production : agriculteurs, coopératives, meuniers… Et la volonté de partager cela en étant 100% transparent.

C’est là que j’entre en scène ! Harrys m’a proposé de partir à Montargis pour interviewer deux personnes faisant partie de cette filière blé Harrys. On a fait des vidéos, conduit des tracteurs, et j’ai appris plein de choses sur ce fameux pain de mie Harrys. Je vous raconte.

Retour à la confiance

« Quand je regarde la liste des ingrédients, je peux tous vous les expliquer et je peux aussi vous dire qu’il n’y a rien de superflu ».
Avant de partir, j’ai participé à une réunion avec les équipes Harrys. La responsable marketing de l’équipe a prononcé cette phrase, tout en tenant un paquet de pain de mie dans ses mains. Après les scandales industriels qu’on a tous vécu, ça fait un bien fou de voir des grandes marques faire peser la balance de l’autre côté.

Alors MERCI à Harrys de s’être engagé dans cette démarche, qui coûte de l’argent à la marque je le précise, mais qui est le seul moyen de prouver que les produits de grande consommation peuvent être plus responsables. Tout dépend de la façon dont ils sont produits, et de l’éthique de la marque.

Voyage au pays du blé

Pour tourner ce duo de vidéos, je suis allée à la rencontre de Stéphane et Donatien, tous deux passionnés par leur métier. Ça m’a permis d’apprendre plein de choses, et de voir des exploitations agricoles comme jamais dans ma vie.

Testé et approuvé

Pour conclure cet article, je voulais juste préciser que je suis moi même une mangeuse régulière de pain de mie Harrys, parce qu’il est bon et pratique. Scanné sur Yuka, il ressort avec une bonne note, et il s’est toujours bien conservé dans le paquet.

Évidemment c’est comme tout, il faut le consommer de façon raisonnable, mais c’est une très bonne alternative au pain de la boulangerie pour les gens pressés ou les amoureux du moelleux. Je me rattache aux deux équipes :)

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site harrys.fr

 

Paix, amour, et tartines dorées <3

 

NB : Création de contenu en collaboration avec Harrys. Tous les propos de cet article m’appartiennent et sont sincères.

6 Commentaires

    • On ne compare pas du tout. Je dis que c’est une « alternative » au pain de la boulangerie parce que c’est pratique et que ça se conserve bien. Évidemment que ce sont deux choses complètement différentes. Mais pour être honnête, autant j’adore le pain de boulangerie, autant je suis aussi très contente d’avoir du pain de mie de grande distribution qui se garde une dizaine de jours. J’alterne entre les deux :) Et ce que je voulais souligner, c’est qu’à choisir parmi les pains de grande distribution, le Harrys est très bien en termes d’éthique de production, goût, et conservation.

  • Fils de boulanger, c’est la raison pour laquelle je vous ai suivi dans ce publi-reportage.
    Forcément, la conservation nécessite de la matière grasse, et ce peut être un inconvénient pour certaines personnes.
    J’ai retrouvé la composition en surfant un peu.
    Autant la donner non. En espérant qu’elle a une part de réalité.
    Farine de blé 67%, eau, dextrose, margarine végétale (matières grasses végétales hydrogénées et partiellement hydrogénées (colza, palme), eau, émulsifiant : mono-et diglycérides d’acides gras, acidifiant : acide citrique, arômes), sucre, sel, gluten de blé, malt d’orge, levure, émulsifiants : mono- et diglycérides d’acides gras, stéaroyl-2-lactylate de sodium, conservateur : propionate de calcium, farine de fèves, épaississant : gomme de guar, vinaigre, antioxygène : acide ascorbique.
    grissgriss : sur Doctissimo

    Autre chose : Stéphane PORCHASSON évoque l’agrobiologie et aussi de réduire les intrants phytosanitaires … Qu’en est-il exactement ?

    • Bonjour Pierre,
      Alors je tiens à préciser que je ne suis pas ingénieure en agroalimentaire :) Je lis fils de boulanger et je vois le reste. Je pense important de préciser que personne n’attaque les boulangers. Il n’y a pas de comparaison non plus. Le pain de boulangerie et le pain de mie sont deux types de pain différents, avec des qualités et défauts différents.
      Pour votre question finale, je vous suggère de la poser auprès d’Harrys, qui pourra vous répondre bien mieux que moi. Ils m’ont certes expliqué leur démarche et leur charte, mais je n’ai pas eu une formation complète sur la façon dont Stéphane s’occupe de ses terres et avec quels produits. Je sais simplement qu’il est très respectueux de la nature et de l’environnement. Vu la personne qu’il est, s’il utilise des engrais il le fait avec raison et précaution. Voilà tout ce que je peux vous répondre en la matière. J’espère que cela apaisera vos doutes. Et je répète à nouveau que personne ne compare le pain de boulangerie et le pain de mie de la grande distribution, qui ont chacun des avantages différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *