Bilan lecture: L’amie Prodigieuse d’E. Ferrante

J’ai lu de façon fulgurante les 4 tomes de L’amie prodigieuse, écrits par Elena Ferrante (un pseudo, car l’identité de cet.te auteur.e reste secrète).

De quoi ça parle : La saga nous entraîne dans l’histoire trépidante de deux meilleures amies Italiennes : Lila et Elena. Au cours de 4 tomes, on suit leur enfance, adolescence, leur vie d’adulte puis leur vieillesse, en ne manquant rien de leurs existences tourmentées. “Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.”

Ce que j’ai aimé : Dans ce premier volume, on suit leur enfance, leur rivalité, leur lutte pour acquérir une liberté qu’elle doivent arracher des griffes de la misère. Si jeunes, il leur faut s’affranchir d’un environnement toxique, d’autorités paternelles violentes envers les petites filles et pourtant impuissantes pour lutter face à leurs problèmes d’adultes. Elles n’ont que leur intelligence, leur énergie et leurs illusions, mais elles livrent bataille de toutes leurs forces pour tenter d’échapper au mystérieux poison qui corrompt un à un les habitants de leur quartier, jusqu’au sein de leurs familles.

La perle de lecture que j’ajoute à mon collier de vie (ce que je retiens de ce livre selon après interprétation personnelle) : Le monde n’est pas tendre avec les âmes qui osent vouloir forger leur propre existence, en dépit des volontés et convoitises extérieures. Il y a des injustices, des fausses routes, des aides inattendues… Et quoiqu’on fasse, la vie est toujours une navigation à l’aveugle vers un futur incontrôlable. Alors autant naviguer en conservant son intégrité et sa liberté, car même au sein des tempêtes, cela restera le voyage que l’on a choisit, ce seront NOS tempêtes et NOTRE vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *