italiencoveroption

RIZ à l’italienne tomates cerises, olive et basilic (vegan)

Volare, cantare… Mangiare. La base crémeuse est formée par les petits pois et le riz brun (bien plus onctueux que le riz blanc), tandis que les tomates, olives et le basilic viennent réveiller l’assiette. C’est tellement bon que j’en ai mangé 5 fois cette semaine, et j’en ai encore envie. En plus c’est un plat hyper rapide à faire puisque tout se mélange en 5 minutes une fois que le riz est cuit. Le persil joue le rôle de super-héros de cette recette car il est bourré d’antioxydants + il nettoie naturellement les reins et favorise l’élimination des toxines. Je préfère le persil plat car sa saveur est plus subtile, et on le trouve facilement frais en ce moment donc c’est parfait.

italienprecis2

Ingrédients (pour 2) :

– 125g riz brun

– 130g de petits pois en boîte

– 10 tomates cerises

– 7-8 olives noires dénoyautées

– 1 cuillère à soupe de pesto végétal (dispo en magasin bio)(Je prends ça car je suis végétalienne mais le pesto classique marche très bien aussi)

– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

– quelques branches persil plat frais

– sel et poivre

Faîtes cuire le riz brun pendant 30 à 40 minutes (jusqu’à évaporation de l’eau)(je sais que c’est plus long que le riz blanc mais ça vaut vraiment le coup).

Pendant que le riz cuit, tranchez les feuilles de persil plat, coupez les tomates cerises en deux et les olives en rondelles. Une fois que le riz est cuit, égouttez-le dans une passoire et laissez-le reposer.
Dans une casserole chaude, versez un peu d’huile d’olive dans le fond, puis ajoutez les petits pois rincés et faîtes revenir 3 minutes à feu moyen-doux. Ajoutez ensuite les olives et les tomates et laissez revenir pendant 1 minute. A ce moment là, prenez le riz et mélangez-le au reste dans la casserole. Vous n’avez plus qu’a mélanger avec le persil plat et le pesto. Laissez chauffer à feu doux pendant 5 minutes pour que toutes les saveurs se marient bien et servez.

Salez et poivrez à la fin.


Voilà, une recette avec une tonne de plaisir et de bienfaits mais où il n’y a pas un gramme de malsain. Je m’oriente vers une cuisine végétale car j’ai de plus en plus de mal à faire confiance à la nourriture industrielle. Je ne sais plus comment les produits sont fabriqués, je ne sais plus ce que veulent dire les ingrédients aux noms imprononçables, donc je ne prends que des aliments purs et naturels pour être sereine. Je préfère nourrir mes convictions plutôt que mes angoisses.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *