toutcomptefait31

Hey, on est passés à la TV !

C’était  samedi après-midi sur France 2. Dans l’émission « Tout compte fait » sur les nouveaux modes de consommation.

Une équipe m’a suivie pour voir à quoi ressemble la vie de quelqu’un qui mange vegan et sans gluten. Même si la caméra ne me dérange pas, j’étais stressée. Je voulais montrer qu’on peut bien manger sans être bizarre, asocial ni radical.

Beau reportage et joli message

Gros soulagement en voyant le sujet. Ils ont fait un bilan objectif de la situation : il y a clairement des améliorations à faire dans nos régimes alimentaires, mais il y a aussi des effets de mode créés pour faire de l’argent.

Comment discerner le vrai du faux ?

J’ai envie de vous dire de rester simples. Peu importe les nouvelles règles issues de la dernière tendance. Que ce soit le paleo, le vegan, le sans-gluten, l’hyperprotéiné, la detox, les cures de jus… Il n’y a qu’une seule façon de vraiment bien manger : Beaucoup de fruits et de légumes. C’est la base. C’est universel. Où que vous alliez dans le monde, c’est qu’il y a toujours eu et ce que vous trouverez quoi qu’il arrive.

C’est aussi ce que je réponds quand on me dit qu’être vegan c’est impossible socialement. La base de mes repas sont les fruits et les légumes, il y en a partout. Bien-sûr ils sont souvent mélangés à des produits animaux… Mais ce n’est pas hyper-compliqué-de-ouf de demander une assiette à part avec juste des légumes quand on va quelque part. Et dans 95% des cas ils ont aussi du riz, des frites, de la salade, des lentilles (et des pâtes si vous mangez du gluten) pour aller avec. Il suffit de regarder la carte.

Si je mange chez quelqu’un, j’appelle et je propose de ramener quelque chose (guacamole, houmous, potatoes de patate douce…) en plus de demander beaucoup de légumes à part.

Effets sur la santé : miracle ou mytho ?

J’ai adoré ce que la nutritionniste a dit à la fin. Difficile de savoir si les gens se sentent mieux parce qu’ils arrêtent le gluten ou reviennent à une alimentation saine. Mais ce qui est sûr, c’est que ça pousse à cuisiner des produits frais et stopper les plats préparés. Donc à être en meilleure forme, à condition de bien varier pour ne pas avoir de carence.

Perso, j’ai appris à cuisiner de vrais aliments, à m’attaquer à des fruits et légumes entiers (que je ne savais même pas comment éplucher) et à écouter mon corps. J’ai un bilan très positif de mes changements. Sachant qu’il m’arrive  parfois de manger du gluten ou du poisson au restaurant (très rare). Car oui j’ai la chance de ne pas être intolérante et je ne vise pas la perfection.

Pour ceux que ça intéresse, voici le lien : Replay de l’émission – Manger sain, le nouveau menu des français

Vous apercevrez quelques images de mon appart, que vous connaissez déjà, et mes fondants au chocolat sans gluten et vegan que j’ai refaits pour l’occasion. Si ce mode de vie vous intéresse mais que vous ne savez pas par où commencer, je vous propose de démarrer avec une journée 100% vegan et sans gluten par semaine.

toutcomptefait1

toutcomptefait3

toutcomptefait4

toutcomptefait2


Je voulais aussi vous remercier du fond du coeur pour vos commentaires sur mon dernier article (ce que j’ai appris en 1 an de développement personnel). J’ai reçu une vague de soutien, de chaleur et de bienveillance qui me prouvent que la gentillesse attire la gentillesse.

Même si c’est dur de vivre dans un monde qu’on ne comprend pas toujours. Je suis heureuse d’y être et de pouvoir partager des instants de vie avec vous. Vous êtes bien plus que des noms dans les commentaires. Vous êtes la raison pour laquelle ce blog existe, perdure, et pour laquelle j’ai autant de plaisir à poster de nouveaux articles chaque semaine.

Merci  encore <3

8 Commentaires

  • Tu n’auras donc mis un an seulement pour entreprendre un tel changement dans ton alimentation et ton mode de vie. C’est franchement remarquable. Je me souviens qu’il y a 13 mois encore, tu disais que tu avais l’impression d’avoir 70 ans alors que tu en avais 24, sans doute par manque d’équilibre dans tes repas. C’était ton voyage en Tunisie qui fut l’occasion d’amorcer ce changement, une semaine de vacances t’avait suffi pour te sentir plus en forme. Devenue indépendante, tu as pu prendre totalement ta vie en main et choisir ton mode de vie idéal. Et il t’aura fallu peu de temps pour devenir vegan et manger de la manière la plus saine qui soit, en faisant du bien à la planète.
    J’essaierai de suivre au moins une partie de ton exemple quand je serai moi-même indépendant.

    Ensemble nous pouvons tous contribuer à sauver le monde.

    • Bien sûr nous le pouvons. Pour être exact j’avais déjà cette idée en tête au moment de partir en Tunisie. J’avais lu plusieurs livres sur la nutrition et déjà bien réduit ma consommation d’animaux. Les vacances ont été l’occasion de faire un test. Nous étions en pension complète dans un hôtel où il y aurait tous les jours un buffet de crudités. Le reste est venu progressivement.
      Je te confirme qu’on a besoin d’être indépendant pour y arriver. En tout cas au début. Ce n’est pas possible quand on ouvre le frigo, qu’il est plein des choses qu’on aimait avant et qu’on nous les met sous le nez en nous disant « T’en veux ? Allez, prends un petit bout, allez prends-en ». Même si ça part d’une bonne intention, c’est hyper dur.
      Une fois que la transition est faite c’est bon. Mon copain n’est pas vegan et il ramène parfois des choses à manger pour lui. Ça ne pose pas de problème. Mais c’est vrai que c’est important de pouvoir gérer ses courses et son frigo.

  • Ca fait toujours plaisir un reportage où tu es dedans! Une p’tite fraîcheur. T’es un peu aussi un légume (ou fruit) frais en fait x) (C’est la petite blague de 21h25)
    Je crois que je ne pourrais jamais avoir le mode de vie que tu prônes, déjà je suis une quiche niveau « cuisine ».
    Bon, j’ai appris ce mois-ci à faire des gratins… c’est déjà ça…

    • Ahah mais attends je ne savais même pas couper un ananas ou une aubergine. Quand je voyais « Couper la mangue en morceaux » dans une recette, il fallait déjà que j’aille sur google pour taper « Comment couper une mangue ». Crois-moi je reviens de loin. Bravo pour les gratins, on va y arriver, recette après recette !

      • Tu me rassures! Je crois que j’ai trouvé le bon système pr suivre une recette plutôt que la lire. La vidéo… parce que toutes mes capacités de lecture se font la malle dès qu’il s’agit de comprendre une foutue « recette » dites « facile ».
        Je vais y arriver je pense, j’ai un bon moteur pour le faire, mon fils de deux ans qui en a marre de manger des petits pots ! l’exigence des enfants…
        Bref! Au plaisir, bisous !

  • Coucou,

    Je suis un peu agacé par cette mode du sans gluten et je me met à la place des personnes qui souffrent vraiment de cette maladie et qui aimerai ne pas être obliger de faire toujours attention à ce qu’ils mangent! Parce que manger réellement sans gluten c’est super contraignant et ce même si comme moi on adore les fruits et les légumes … Comme pour tout il ne faut pas en abuser mais je suis convaincu que en soi ce n’est pas le gluten qui est mauvais (excepté pour les personnes dépistées intolérantes ou coeliaque) c’est plutôt le fait de consommer des produits raffinés à l’extrême et industrielles. Mais continuer à manger raisonnablement des pâtes, du pain, etc en favorisant les produits complet et bio, je ne pense pas que ça fasse du mal… Comme s’interdir d’utiliser de la farine de blé (encore une foi à condition de la choisir bio) … Ce qui me fait rire avec ça c’est que il y a 7 ans env , ma mère, en avance sur la mode à décider de supprimer tout ce qui contenait du blé de notre alimentation… ça a duré bien 6mois… puis finalement de voyant pas de changement chez elle ou chez ma soeur elle à abandonné… oui mais si il n’y a pas eu de changement c’est aussi surement car avant ça nous consommions déjà bcp de fruit et légumes et des produits souvent bio et complet = des produits de qualités , sains pour notre corps…
    Enfin bref au lieu de se battre contre le gluten on ferait mieux de se battre contre les « aliments mort » et favoriser les produits locaux bio et équitables.

    • Tu as complètement raison. C’est pour ça que j’ai répété plusieurs fois à la journaliste que je mangeais un peu de gluten. Les modes alimentaires ne sont pas récentes. Tous les 6 mois il y a un nouveau super-aliment (le kale, l’açaï, le baobab…) et tous les 3 ans un nouveau régime miracle (dukan, atkins, sans gluten…). Si ces choses prennent aussi bien c’est parce qu’il y a un sentiment de mal-être. Les gens ne savent plus quoi manger pour être en bonne santé, pour avoir leur énergie naturelle sans être dépendant du café, du sucre, des stimulants, et pour avoir un corps harmonieux dans lequel il fait bon vivre. Alors ça prend car on se dit « mais oui, c’est peut-être ça la solution, c’est peut-être ça qu’il me manquait jusqu’à maintenant ».
      La seule chose qui manque, ce sont de vrais aliments, comme tu l’as dit. Une alimentation variée, faite des produits les plus sains et frais possibles. Donc cuisinés soi-même quand c’est faisable, pour être mangés rapidement. Voilà la clé de la santé et du corps qui dit merci. Il n’y a rien de magique, ça ne coûte pas un million de consultations ou de coaching et ne demande pas un million de stratégies compliquées pour calculer combien de calories et combien de grammes de protéines et blablabla. C’est l’alchimie élémentaire du corps humain.

      Pour le sans gluten, il est prouvé que pour les personnes n’ayant pas d’intolérance, il est aussi dangereux de ne pas manger de gluten du tout que d’en manger trop. Ce qu’il faut c’est juste choisir des farines complètes et bios. En ce qui me concerne je dois manger 2 ou 3 tranches de pain complet par jour. Parfois des pâtes au blé (même si je préfère prendre des pâtes de riz complet). C’est intéressant de remplacer le gluten dans certaines recettes quotidiennes car il est difficile à digérer pour le corps, donc c’est plus light, mais pas de l’ÉRADIQUER complètement.

      Voilà, c’était une bien longue réponse car l’alimentation me passionne. Je n’ai aucun diplôme en la matière, mais j’ai lu beaucoup sur le sujet et je continue :)

      • Mon dieu que j’aime ta réponse !^^ je n’ai pas vu la vidéo car plus disponible malheureusement mais en tout cas je suis tout à fait d’accord avec ta réponse et c’est aussi message que j’essaye de transmettre! D’ailleurs si tu fait un tour sur mon blog tu verras que je propose aussi bien des recettes « classique « sans gluten , que vegan ou je dit bien que je suis ni l’un ni l’autre mais où je veux montrer qu’on peut aussi se régaler en mangeant différemment, que mangez sain ne veux pas dire ce couper un bras ou bouffer des graines ^^
        Enfin bref pour le coup j’ai fait des études de diététique de mon côté mais ce genre de point de vue n’est pas forcément abordé en cour malheureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *