blogcovergood

Pourquoi j’arrête d’être vegan après 2 ans de véganisme

Vidéo très compliquée à faire, car sujet très controversé.

Le but n’est pas de discréditer le véganisme mais simplement de partager ce que j’ai vécu. Ce qui est vrai pour moi ne l’est pas forcément pour d’autres. Mon corps a des forces et des faiblesses que d’autres n’ont pas, et chacun fait avec son propre organisme.

C’était très important pour moi d’expliquer par quelles étapes je suis passée, et que je voulais faire ça bien autant que possible.

J’espère que mon histoire ou mes questionnements pourront vous être utiles d’une façon ou d’une autre.

J’ai trouvé après coup un article qui apporte des explications plus scientifiques sur la question du « Pourquoi certains végétaliens se portent bien et d’autres pas ». Pour le remettre dans son contexte, il vient d’un blog d’une ancienne végétarienne, qui l’a traduit. Il s’agit d’un article en anglais écrit à la base par Denise Minger.  : https://mythevegetarien.wordpress.com/2016/11/16/4-raisons-qui-expliquent-que-certains-vegans-se-portent-comme-un-charme-la-ou-dautres-se-ramassent-lamentablement/

Je sais bien que c’est un triste nouvelle et je suis la première à la déplorer. J’espère qu’il y aura plus d’études ou d’explications scientifiques dans le futur pour mieux comprendre les différences entre les organismes.

Edit 19/12/16

Le YouTubeur Gurren Vegan a pris la parole pour répondre à ma vidéo, de façon très bienveillante. Je voudrais la relayer pour montrer que d’autres vegans vivent très bien leur véganisme. (Et aussi, nous avons une splendide compatibilité de couleur barbe-cheveux, c’est cadeau).

 J’ai répondu en commentaire à sa vidéo, pour lui dire notamment : « Je me permets de soulever l’hypothèse que, tout comme il a fallu du temps pour qu’on comprenne l’implication de la B12, il reste encore des choses à comprendre sur le véganisme et sur pourquoi certains organismes le supportent bien et d’autres non. Je serai la première intéressée par ce sujet. »

Sa vidéo est intéressante et cela montre qu’on peut avoir un dialogue sur le sujet sans que cela vire au pugilat. Ce qui laisse un espoir pour que le monde ne se résume pas à vegan ou non vegan en termes d’éthique et de réduction des produits animaux.

78 Commentaires

  • Comme tu le dis, on est tous différents. Notre organisme ne réagit pas de la même manière…Cela ne fait pas très longtemps que j’ai arrêté les produits d’origine animale. J’essaie de faire attention pour les questions de carence et tout ça et pour le moment, je me porte très bien. Aucun problème en particulier et j’espère que cela va continuer ainsi. Mais c’est vrai qu’il est important de surveiller quand même. Je suis désolée que ton corps n’ait pas suivi tes convictions profondes mais comme tu le dis, cela ne veut pas dire que tu « lâches » le combat. Félicitations d’admettre également parce que tu aurais pu continuer ainsi. Faire semblant mais tu as préféré l’honnêteté. cela permettra peut-être à d’autres de comprendre la réaction de leur corps…

  • Bravo Morgane pour ta sincérité, tu n’es pas la première à « lâcher », et je pense sincèrement qu’il faut écouter son corps.
    C’est déjà beau d’avoir tenu 2 ans, félicitations!
    Je suis choquée de lire que tu as reçu des commentaires aussi dégueulasse, malheureusement tous les êtres humains ne sont pas forcément bons…
    Prend soin de toi :)
    Virna

    • Malheureusement oui. C’est dommage car je ne voulais pas trop dégommer le véganisme mais l’agressivité de certains le discrédite beaucoup. Le côté sectaire où on n’a pas le droit de remettre en question quoi que ce soit me saoule. C’est vraiment bête parce que le mouvement repose sur des convictions qui sont belles.

      • Je suis complètement d’accord sur le côté sectaire du choix végane. Je pense à une personne que tu connais peut-être, mais c’est moche de montrer du doigt.

        En étant agressif on conforte ses suiveurs dans leur position et on fait tout simplement fuir les autres. Je n’y vois au-cun intérêt et ça me soule. La petite manie de s’ériger au rang de Juge suprême sans jamais tenter d’ouvrir son esprit devient tellement habituelle. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir.

        J’imagine qu’il t’a fallu une bonne dose de courage pour parler de cette expérience. Quant à venter les aspects positifs d’une chose en en cachant volontairement les aspects négatifs, c’est de la propagande. J’admire ton honnêteté, autre qualité en voie de disparition.

        • Je me suis mal exprimée: je ne dis pas que faire le choix d’être végane c’est sectaire. Je parle des véganes qui sont dans l’agression vis-à-vis des végétariens et/ou omnivores. ;)

          • Oui malheureusement il y a comme une loi du silence quand on devient végan(e). On est censé taire les problèmes de santé sous peine de nuire à « La cause ». C’est limite s’il faut pas dire qu’on tombe malade car on est censés avoir un mode de vie super sain qui nous protège mais bon… Personne n’est au dessus des maladies et personne n’est invincible.

  • C’est courageux de ta part de faire une vidéo là dessus et j’espère que les commentaires négatifs seront rares, quoi qu’il en soit ils ne sont pas mérités.
    Tu le dis toi même, tu as essayé, tu gardes ces valeurs, tu vas justes lutter autrement contre la maltraitance animale. Ce n’est pas un drame.
    Merci en tout cas pour ce témoignage qui sera, je pense, utile à bien des gens se retrouvant dans une situation similaire. Et très bonne continuation à toi. :)

  • Malgré tes nombreux efforts pour comprendre tes maux et les soigner, ça n’a pas semblé fonctionné.
    Cependant je doute fort que réintégrer des cadavres et de la souffrance, qui sont des aliments difficiles à digérer aide…
    Il y a forcément une cause et une solution à ce déséquilibre digestif. L’éthique doit être plus fort que ça !

    C’est un article pour faire le buzz surtout…

    • Le veganisme est un mouvement sectaire, les vegans sont en carences et se goinfrent de complements alimentaires en pilules pour tenir le coup qu’ils arretent un peu de se prendre pour ce qu ils ne sont pas.

      • Ça dépend, il y en a qui sont végans ne prennent que de la B12 en complément. Et parallèlement à ça, certains omnivores ont carencés en B12 et d’autres choses bien qu’ils aient une alimentation sans restriction.

  • C’est bien d’avoir partagé ton expérience ici ! Je ne suis pas végane, parce que je suis déjà intolérante au gluten, d’une maladie chronique et j’ai essayé une fois d’arrêter totalement la viande, ça a été une catastrophe du point de vue de ma santé. Par contre, en effet, des amies à moi le sont et se portent à merveille ! Je pense que ça dépend des groupes sanguins des personnes, les groupes 0, ont besoin de manger de la viande, contrairement aux groupe A et B d’après un livre sur les groupes sanguins que j’ai lu.
    Par contre, comme toi, je ne supporte pas toute cette souffrance que nos sociétés soit disante modernes infligent aux animaux, qui subissent en permanence la cruauté humaine.
    Donc, j’essaie de limiter ma consommation, quand ma santé le permet, et d’en manger le moins possible.
    Je suis bouddhiste pratiquante, je fais aussi beaucoup de souhaits pour les animaux dans mes pratiques et j’espère qu’un jour notre regard envers les animaux changera. (je pense que ça évolue positivement quand même). Bises

    • Je pense que si tout le monde était capable de réduire sa conso de produits animaux, ce serait déjà un grand pas. Juste d’envisager ses repas différemment, en ne se disant pas qu’il manque un truc s’il n’y a pas un bout de viande quelque part. Je pense comme toi que les consciences évoluent et heureusement :)

  • Certains vegan extrémistes font à mon avis beaucoup de mal à la cause et c’est très malheureux je trouve. Ta vidéo pour moi me rappelle directement l’article de Et pourquoi pas Coline sur l’indulgence. Malheureusement je trouve que cela manque beaucoup à certains vegan, comprendre que pour certains cela ne fonctionnera pas tout simplement sur le plan physique et psychologique. Personnellement, je suis devenue végétarienne il y a 2 ans pour des raison écologiques, santés il y a 2 ans, ce régime me convient parfaitement et je n’ai pas envie de devenir vegan, car pour moi ce régime est bien plus porté sur la condition animal que celle de la terre. Je préfère que les personnes qui m’entoure mangent de la viande bio et bien traité plutôt que de se concentrer sur le côté vegan ou non d’un produit. C’est juste mon combat plus que celle des animaux. J’avais vu une vidéo de Georgia dessus que je trouvais très juste. Elle expliquait que personne ne peut sauver le monde à lui tout seul, chacun à ses sensibilités, ses combats qui lui portent plus à cœur que d’autres et c’est normal. Tout ça pour dire que cela me choque vraiment quand tu mets que certaines personnes t’ont dit d’aller te suicider dans les commentaires de ta vidéo. Tu fais déjà bien plus que la majorité des personnes alors si franchement si des personnes comme toi méritent de suicider, je propose à cette personne d’aller tout simplement sur une île deserte loin de toute, et notamment d’internet ! ^^

    • Et oui sur internet certains ne se rendent pas compte de la violence de leurs mots. C’est top que tu sois végétarienne sans souci. Chacun fait sa part à sa manière et c’est ce qui compte.

  • Je trouve le véganisme intéressant, maintenant je pense qu’il faut quand même manger de tout, notre corps en a besoin et dans la nature on le voit également, les animaux chassent pour se nourrir. Je suis tout de même entièrement d’accord, faire souffrir les animaux c’est scandaleux et cela me touche également. Il faut juste consommé moins de produits animaux et surtout en consommer de meilleure qualité. Bravo en tout cas pour ton courage !

  • Est ce que tu as une explication « scientifique » à ces maux de ventre etc ?
    Sinon bravo. Je pense que le plus important c’est aussi la façon de consommer. Être Vegan mais manger des framboises en plein hiver je sais pas si c’est mieux que d’acheter du poulet chez un petit producteur qui les élève en plein air :)

    • Il y a tellement de choses qui vont de travers avec l’industrie alimentaire aujourd’hui :/ Il y a les questions liées à la souffrance des animaux, l’environnement, les agriculteurs qui se font prendre en otage par les supermarchés, les produits industriels pleins de produits dangereux… J’espère vraiment que les choses vont changer petit à petit.

  • Coucou :)

    Ton expérience rejoint un peu ce que je raconte dans mon article  » Vegan à mi temps ». Je pense en effet qu’il ne faut surtout pas culpabiliser. On a nos convictions, chacun les notres ( c’est le plus important en fait) mais il faut aussi ne pas se mettre en danger, la santé c’est surement ce qu’on a de plus précieux.

    Je suis contente d’être tombée sur ton témoignage, qui confirme un peu plus mon choix à moi.

    Bon courage pour la suite ^^

    • Rho c’est pas sympa de pas répondre à tout le monde :P

      Sinon, je suis d’accord, chacun ses convictions, et surtout, il faut préserver sa santé et toujours être à l’écoute de son corps (même si c’est pas toujours évident, entre les « ça va passer », « c’est rien », etc.) :)

  • Ton retour sur expérience est très intéressante.
    Je suis végétarienne, mais je fais le maximum pour ne consommer que des produits bio issu d’animaux, chez des petits producteurs et fermiers. Ma grand-mère traite très bien ses poules par exemple :D.
    Voilà, c’est mon choix de vie. J’ai aussi des pulls avec de la laine mais éthiques. Ben oui, c’est plus cher du coup mais bon … c’est un choix de vie. :-)
    A bientôt !

  • Merci pour cet article <3
    Je me dirige doucement vers un mode de vie vegan également mais c'est vrai que je me pose bcp de questions sur les conséquences sur la santé.
    Je t'avais découverte dans Secret il y a quelques années, et pour le coup ton blog est très joli et bien travaillé, tu as l'air d'être une belle personne.
    Bisous x

    • Merci L’expérience vegan apporte beaucoup de bonnes choses : apprendre à manger sainement, des produits frais, en respectant les saisons, ne plus se reposer sur les protéines animales. Et ça entraîne un raisonnement sur beaucoup d’autres sujets. Ça fait voir la vie différemment et ça développe le muscle de la conscience :) Pour devenir végétalienne sans prendre de risque pour ta santé, documente toi bien sur comment retrouver dans les végétaux ce que les produits animaux t’apportaient. Et tu peux aussi opter pour un suivi avec un spécialiste qui t’accompagnera.

  • Superbe vidéo qui m’en apprend encore sur le végétalisme (je ne le suis pas, mais ça ne veut pas dire que j’accepte tout ce qui est fait aux animaux…)
    Moi aussi j’ai des problèmes de digestion, maux de ventre, toujours malade… Alors en mai, je me suis dit que c’était surement le gluten qui me faisait ça.. J’ai alors arrêté, je me suis sentie beaucoup mieux pendant plusieurs mois. Mais depuis quelques temps, je retrouve un peu mes maux de ventre (beaucoup moins qu’avant). Et j’ai même testé de remanger quelque chose avec du gluten (un burger fait maison au restaurant et ça ne m’a rien fait, même pas de maux.) Je me dis alors que j’ai fait un genre de detox, ça m’a beaucoup apporté. Même si je sais maintenant que je ne suis pas allergique, je continue à avoir une alimentation sans (ou presque) gluten.

    C’est très frustrant de ne pas savoir ce que l’on a… Et souffrir ! Bravo d’avoir tenue 2 ans mais tu as raison de vouloir écouter ton corps.
    A bientôt, eloonly

    • Le système digestif est encore bien mystérieux sous certains aspects. L’alimentation moderne a apporté tellement de trucs qu’on ne contrôle pas… La médecine n’a pas eu le temps de suivre. Courage pour les maux de ventre, je sais que c’est très handicapant. Une chose qui m’a aidée à un moment est de faire de plus petits repas. j’ai accepté que mon ventre était fragile et qu’il ne fallait pas le surcharger, sinon il est perdu le pauvre.

  • Intéressante ta vidéo. Figure toi que je suis allée ce week-end chez une amie et qu’elle s’est mise à la mode vegan en Mars dernier car justement elle avait vu une video sur les abattoirs, etc … Du coup après 3 jours où personnellement je n’ai pas souffert du manque de viande, je me suis posée la question du pourquoi pas à la maison. En fait, il suffit de faire comme toi, de limite plutôt que de supprimer entièrement.
    En tous les cas bravo à toi

  • Coucou Morgane ! Je découvre ton blog et c’est vraiment une jolie découverte :-)
    Le sujet ne pouvait que m’intéresser : je suis végétarienne depuis que j’ai 7 ou 8 ans (conviction personnelle, je ne connaissais pas de végés, mes grands parents sont même bouchers) et depuis mai, j’ai adopté une alimentation végétalienne. Pour l’instant, tout se passe bien. Le plus dur étant de gérer la haine que je reçois quand les gens viennent à savoir que je suis « vegan ». Et ça ne m’étonne pas que tu aies reçu des commentaires méchants et débiles suite à cette vidéo… Il y a vraiment des gens nuls des deux côtés…
    J’ai connu moi aussi cette période horrible avec les maux de ventre et tout ce qui va avec. A cette époque, j’étais végétarienne et non vegan. C’était devenu invivable, j’ai perdu des amis, j’ai perdu mon copain (enfin mon ex maintenant) et j’ai même du arrêter les cours pendant 1 an et demi. Les médecins ne trouvaient pas ce que j’avais, les prises de sang ne donnaient rien, même dans les endoscopies, ils ne détectaient rien d’anormal… Ma gastroentérologue m’a au départ parlé de « colopathie »/colon/intestins irritables, t’en as peut-être entendu parler toi aussi… Avant de m’avouer que c’était des totales conneries. Qu’ils disaient juste ça aux gens quand on ne parvenait pas à trouver leur problème… Comme toi, c’était pire quand je me nourrissais quasiment qu’avec des légumes et des fruits. Ca a duré en tout presque 3 ans où j’avais des crises quasiment tous les jours pendant des heures. Et comme toi, c’est en partie avec les protéines que j’arrive à faire passer le problème. Je suis restée dans les protéines végétales (cordon bleu végé, escalopes végé, émincés de « poulet » végé, faux fromage etc…). Je ne suis pas totalement guérie puisqu’apparemment on n’en guérit pas véritablement mais ça va beaucoup mieux et j’ai réussi à reprendre une vie normale… J’espère donc que ma fausse viande végétale me comblera longtemps…
    En tout cas, je peux comprendre que cette siuation de vie extrêmement difficile (et que peu de gens comprennent, soit parce que « beurk c’est du caca » ou alors parce que « mais c’est que du caca ») pousse à faire des concessions. J’avais même dit à ma mère que je ne pourrais pas continuer (sous-entendu à vivre) si la situation ne s’arrangeait pas.
    Le principal c’est que tu ailles mieux et en plus, tu n’as pas perdu ton éthique pour autant, alors :-)
    Plein de bisous et à bientôt (car je repasserai sûrement régulièrement par ici ;-) )

    • Wow toi aussi tu as morflé. Pour ma part je ne digère pas très bien les similicarne (ceux à base de protéines de blé comme le seitan sont du gluten pur, et donc assez lourds à digérer). J’ai appris à faire des plus petits repas et à faire bien attention aux aliments que je mélange entre eux pour ne pas bouleverser mon ventre. Ça aide un peu.

  • Très franchement j’avais déjà entendu quelqu’un dire qu’il n’avait pas supporté le veganisme et qu’il était devenu plus faible et je n’y croyais pas… Après ton témoignage je vais me renseigner. Je suppose que tu as tout testé niveau alimentation, diminuer l’apport en légumineuses par exemple ?
    Si je ne suis pas 100% vegan puisqu’il m’arrive de manger des aliments contenant des produits laitiers, je ne sais pas comment tu fais pour remanger de la viande. Je pense que j’en vomirais et que je le vivrais très très mal.
    Je crois les doigts pour que mon veganisme se passe au mieux, cela fait seulement 1 an donc j’espère que des problèmes en vont pas apparaître.

    • J’avais carrément supprimé certaines légumineuses comme les lentilles et je ne mangeais les pois chiches que sous forme mixée comme le houmous. C’est top que tu puisses réduire autant ta consommation de produits animaux et être en pleine forme.

  • Étranges tous ces gens qui ne savent apparemment pas reconnaître ni leurs amis ni leurs ennemis. Et qui se trompent de combat.
    Je connais bien ça, mais comme il le dit mieux que moi :
    « Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. »
    (Confucius )

  • Bonne continuation Morgane et merci pour ce témoignage. Je suis végétarien et comme tu le dis, cela ne suffit pas. Je suis donc en train d’adapter complètement mon alimentation afin de ne plus consommer de produits venant de l’animal. Bravo pour ces deux ans, dommage que ton corps ne suive pas tes convictions.

  • Tu t’en fous des commentaires négatifs, tu fais ça pour TA santé et pas pour ceux qui se prennent pour des petits chefs en jugeant :)
    En tout cas, ta vidéo me conforte dans l’idée que le veganisme ne sera jamais pour moi :)
    J’espère que tes douleurs sont parties !!!!

    • Certains corps ne sont pas faits pour le véganisme malheureusement, mais je suis contente d’avoir appris à réduire ma conso de produits animaux. J’ai appris à manger bien mieux qu’avant.

  • Je trouve ça touchant et plein de sincérité. C’est triste, mais si l’homme mange de la viande depuis sa création, c’est qu’il en a besoin. Et d’un corps à l’autre, s’en passer peut s’avérer difficile. En tout cas, tant que tu continue à être engagée et que tu n’achètes pas ta viande en supermarché, je pense qu’il n’y a pas de quoi culpabiliser. Il suffit de revoir ses méthodes de consommation. Tu as de belles valeurs, je te félicite d’avoir quand même tenu 2 ans, et surtout d’être raisonnable et de ne pas mettre ta santé en danger.
    Bon courage en tout cas pour la suite :)

    • J’essaie de faire les meilleurs choix possibles oui, mais bon j’ai encore beaucoup de progrès à faire. C’est une démarche de tous les jours :)

  • Je trouve très courageux d’avoir publié cette vidéo, vraiment. Même si j’avoue ne pas comprendre comment tu fais pour réintégrer carrément de la viande mais c’est ton choix que je respecte.

    Personnellement, je ne mange pas de viande… j’ai retiré le poisson également, même s’il m’arrive de faire des exceptions sur ce dernier notamment quand je suis invitée ou qu’on va au resto et qu’il n’y a pas de plat veggie… mais mes amis connaissent mes croyances et font maintenant attention. Par contre la viande, je ne peux vraiment plus.

    Quant aux œufs, je n’en achète pas, mais j’accepte ceux d’une copine qui a des poules :)
    En fait, je me refuse à passer par la filière industrielle pour tout ce qui concerne les animaux, et je mets bien sur le bio dans cette filière !!!
    Je mange un peu de fromage de chèvre ou de brebis locaux par exemple… (le sud c’est plus facile pour ça ;) )

    Enfin bref, j’ai trouvé un rythme qui me va. Avant ça, à l’inverse de toi, c’était la viande qui me donnait des gros gros gros soucis de digestion. Tout comme toi, j’avais fait plein de test et ils mettaient tout sur le dos du stress… aujourd’hui plus de soucis du tout :)

    Voilà pour mon expérience, j’espère que tu trouveras ta routine :)

  • Je ne suis pas vegan (comme ça c’est dit ) je pense que c’est bien de parler de cette problématique. Je met un petit commentaire parce que je veux te faire parvenir mon expérience. Mes grands parents sont agriculteurs, depuis que je suis petite je mange uniquement la viande qui provient de chez eux et les oeufs pareil. Je me considère vegan dans l’optique tout comme le reste de ma famille. Mes grand grands parents ont augmenter il y a de ca 30 ans leurs ferme du simple au double pour pouvoir accueillir plus de vaches. Pas pour produire plus mais pour respecter plus. Chez nous les vaches vont a à la traite une fois tout les 2 jours, on ne les maltraite pas, la reproduction de nos bêtes se fait naturellement et elles allaitent au pis ( pendant cette période aucune traite n’est faire sur elle évidement), on ne tue que les annimaux qui ne peuvent pas vivre au long therme.Je suis convaincue qu il existe un juste milieu entre ta bonne santé et la bonne santé animale. Et que si ça se trouve il y a pas loin de chez toi une ferme qui fonctionne sur le même principe. Bonne recherche .

  • C’est super d’avoir fait une vidéo sur le sujet. Je trouve que c’est important d’en parler, même s’il est « triste » que tu ne puisses pas continuer d’être végan à cause de soucis de santé.

    Je suis d’accord que le végétarisme ne permet pas de protéger les animaux par rapport aux vaches laitières et aux poules pondeuses. Même ceux là sont loin d’être bien traités.
    J’ai décidé de devenir végétarienne pour ensuite tendre vers le véganisme. Mais en fait ce que je souhaite surtout c’est d’avoir une approche de l’alimentation à base de produits animaux (lait, oeufs, (viande)) plus raisonnée, de genre se poser les bonnes questions, tout ca tout ca.
    Après je dis pas que je suis pour le fait de tuer les animaux mais au moins que lesdits animaux ne se retrouvent pas dans des endroits insalubres, dans des conditions de vie à faire peur et à être maltraités jusqu’à leur mort. En fait, vu que notre corps a plus ou moins besoin de certains trucs d’origines animales, je pense qu’il serait bon que tout le monde remette en question son rapport à la viande, aux oeufs et au lait, qu’il se pose la question de savoir d’où viennent tous ces éléments, comment ont été traités les animaux qui finissent en steak dans l’assiette….

    Bref, j’idéalise un peu, mais si on pouvait au moins en arriver a ce que tout le monde raisonne sur ce sujet….

    • Complètement d’accord avec ta dernière phrase, si tout le monde pouvait au moins contempler son alimentation en se demandant si elle est respectueuse de la planète et des êtres vivants impliqués dans le processus, ce serait un grand pas.

  • Hello,

    Je voulais laisser un message sous ta vidéo Youtube, du coup j’ai poussé jusqu’ici (et je découvre, c’est pas plus mal finalement !).
    J’avoue que j’ai de base mis un « pouce rouge », parce que ton titre dans ma tête c’était « quouaah, quel scandale, encore quelqu’un qui se chercher des excuses ! ». C’est le genre de message difficile à voir, parce qu’à mon niveau je me sens déjà si impuissante, et je vois si peu de gens concernés par ces questions… que voir quelqu’un d’investit « abandonner » c’est dur (ce qui de toute façon n’excuse aucune menace, insulte, agression…).

    Et puis j’ai écouté la vidéo, je me suis sentie bien absurde et bien bête.

    Bravo pour ta démarche, et pour ta sincérité. Je suis végétalienne depuis 3 ans, après des années de végétarisme, et si je me mettais à ne plus le supporter ça me ferait beaucoup de peine.
    Mais rien que de partager le fait que c’est possible que le corps « rejette » le végétalisme (même si malheureusement c’est encore quelque chose de peu étudié apparemment), c’est positif pour celles et ceux qui pourraient rencontrer les mêmes soucis, et avoir une réponse.

    Je croise les doigts pour que ça ne soit jamais mon cas, mais qui sait…

    Voilà, petit message d’une vegan qui a eu un premier jugement un peu rapide, mais qui te dit merci.

  • Au delà tu débat vegan / pas vegan, je trouve ta démarche très bienveillante avec l’edit de la vidéo de Gurren. C’est un bel exemple d’attitude à avoir que tu donnes là.
    PS : pour ma part je suis vegan depuis 5 ans et mon corps est facilement en carences de protéines (malgré tous les aliments végétaux plein de protéines que je peux prendre), je dois donc me supplémenter avec des poudres, alors que d’autres n’ont aucun problèmes. Comme tu dis, il y a encore des choses à découvrir.

  • Bravo Morgane pour enfin parler des aléas de ce type de régime.. et oui on pense que c’est « beautifulLand » le véganisme mais juste sur instagram et les vidéos youtube des nanas qui montrent ce qu’elles ont bien envie de nous montrer…
    Le régime végétarien est très bien ! On peut aujourd’hui acheter des oeufs au marché chez le papy du coin qui a des poules en liberté dans son jardin, ou les fromages du petit fermier qui aime ses chèvres et ses vaches comme des êtres humains à part entière. Oublie les sectes vegan qui critiques, Il faut juste être ce que l’on a envie d’être et vivre comme on l’entend selon ses convictions et son mode de vie, non mais genre tu fais bien ce que tu as envie de ta propre vie nan?
    Allez bisous !

  • Chère Morgane,

    Je te suis depuis maintenant 5 ans et j’ai toujours aimé tes articles, tes idées, et pour ces dernières, je les partage pour la plupart. Mais, et ce pour la première fois depuis ces 5 ans…quelle déception j’ai ressentie en voyant ta vidéo. Et non, cela n’a rien à voir avec le fait que tu arrêtes le véganisme. Chacun fait comme il le peut et ton combat a été menée rudement, sois-en fière.

    Ma déception se porte sur ce que tu as dit du végétarisme. Je ne suis pas d’accord lorsque tu dis que le végétarisme n’est pas pertinent. Car bien évidemment, je comprends ce que tu veux dire, dans le sens où consommer du lait ou des oeufs ne permet pas de sauver la vache laitière ou la poule pondeuse, certes, mais la viande et le poisson qui ne sont pas consommés sont un pas en avant pour sauver les animaux qui auraient été tués pour leur viande. Et cette manière de dire que le végétarisme n’est pas pertinent donne l’impression que ce sont des efforts fournis pour rien, alors qu’ils sont quand même un peu de chemin parcouru. Est-ce qu’on ne peut pas voir cela comme un bout de chemin parcouru et non comme le chemin pas parcouru du tout ? Et une personne végétarienne est une personne qui est peut-être en route vers le véganisme, qui sait. Mais si on lui dit que les efforts qu’elle essaye de fournir ne servent de toute façon à rien, j’ai peur qu’elle finisse par tout arrêter, découragée.

    J’espère que tu comprends mon point de vue même si tu ne le partages pas.
    Une très belle après-midi à toi !

    • Hello,
      Tu fais très bien de me dire ça. Je me suis très mal exprimée sur les végétariens et j’en suis désolée. Il est évident qu’être végétarien est un grand pas pour sauver des vies. Ce que je voulais dire c’est que ça ne fait pas tout. Il y a des végétariens qui consomment énormément de produits animaux, sous couvert d’être végétariens justement. Comme si cela empêchait qu’on se pose d’autres questions. De mon côté, je trouve que ce n’est pas l’étiquette végétarienne qui fait tout. Je préfère consommer très peu de produits animaux, dont un peu de viande de temps en temps.
      Je suis navrée si ce passage a semblé méprisant, c’est loin d’être ce que je pense. C’était bête de ma part d’être si tranchante avec un mouvement qui est quand même très positif. Je m’en veux de n’avoir pas su m’exprimer correctement à ce sujet.

  • Je trouve ça courageux de faire ce témoignage parce que c’est vraiment rare que des vegan redevenus non vegan fassent ce genre de choses :)
    J’en avais un peu marre personnellement de tous les vegans qui prônent le veganisme. En réalité ce qui me dérange ce n’est pas ça, mais plus le fait qu’on massacre les autres personnes qui ne veulent pas le devenir :)
    Comme je dis : Chacun est bien là où il est, tant qu’on fait ce qui nous convient, tant mieux :)

    En tout cas le veganisme est quand même bien pour sauver les animaux mais je pense qu’il faut juste faire ce qui convient à notre corps & notre mental :)

  • Merci pour ton honnêteté…
    Ta vidéo me parle énormément et me donne matière à réfléchir…
    J’ai moi aussi de lourds problèmes digestifs…
    Merci pour ton témoignage. Très courageux.
    Je t’embrasse,
    Lili

    • Merci à toi pour ce petit mot. Je sais à quel point c’est dur.

      Je suis là si besoin pour en parler ou juste discuter de la vie et des petits oiseaux ;)

  • Peut-être n’était ce pas requis de repartir vers le caractère très contractant des produits et sous-produits animaux riches en éléments de type sodium pour mettre fin aux troubles manifestement centrifuges, (causés par un excès d’aliments dilatants riches en éléments de type potassium?), que vous éprouviez ! Important de savoir que l’alimentation saine fait sortir du corps de vieilles toxines profondément incrustées, donc les cruses d’élimination sont possibles ! C’est de la médecine! Amicalement

  • Merciiiiiiiiiiiiii Morgane ! Quand j’ai vu l’intitulé de ta video je me suis dit que je n’allais pas la voir (étant ds le deni aussi) . Mais aujourdhui , heureusement que je l’ai vu et une seule chose a dire :MERCI ! Je vis ce meme problème et c’est juste l’enfer . Depuis que je suis vegan c’est l’horreur question digestion, maux de ventre ballonnements.. C’est vrai que c’est très beau, très bien ! J’ai essayer mais ma santé d’abord , j’ai appris pleins de truc extra mais ce n’est malheureusement pas bien pour mon métabolisme.. Je n’ai jamais ete une grande carnivore, en tout cas mnt je sais que le tout c’est de bien consomer et consomer avec modération.

    • Hello Gabi,
      Bon je précise que mon but n’est pas du tout de dégouter certaines personnes du véganisme ou de dire que c’est impossible. Mais juste d’être honnête et de dire que l’excès de fibres et de légumineuses n’est pas bien supporté par tous les organismes. Comme toi j’ai beaucoup appris de cette xp, notamment sur ma façon de manger, de cuisiner, de choisir mes aliments… Et aujourd’hui j’ai trouvé un équilibre en étant omnivore très raisonnée. Ça me convient et ça convient à mon corps. Chacun doit trouver son propre équilibre, alors surtout sois indulgente avec toi même. Accepte ce que ton corps te dit et ses besoins, c’est ton ami avant tout.

  • J’imagine le pincement au cœur que cela a dû te faire de réaliser que le véganisme allait contre ta santé :(. Ce mode de vie te tenait tellement à cœur ! Bien évidemment, tu poursuis le combat pour la cause animale et c’est noble ! Si tout le monde adoptait le même comportement que toi, c’est-à-dire réduire drastiquement la consommation d’animaux, notre planète et notre monde se porteraient tellement mieux. Je tenterai l’expérience de la non-consommation d’animaux d’ici quelques mois quand je gagnerai mon indépendance, en attendant, je m’attache à la réduire (pas forcément facile dans une famille très mangeuse de viande…).
    Par ailleurs, je trouve regrettable que le véganisme dérive parfois vers un mouvement sectaire (obligation absolue de manger et s’habiller végane, interdiction absolue de posséder tout objet d’origine animale). Ces « extrémistes » ne lui font pas honneur car ils incitent davantage les gens à s’en détourner …

    • Ce que tu dis est très juste, il faudra encore du temps pour les vegans, végé, flexi et omni puissent tous réfléchir ensemble à comment rendre le monde un peu meilleur. En attendant chacun toise l’autre et personne ne s’écoute. Mais je garde espoir, ça viendra. Ou alors la planète enverra un signal de détresse tellement fort que tout le monde écoutera.
      Je suis ravie que tu songes à réduire ta conso pour faire un test. C’est hyper intéressant. Ne serait-ce que d’apprendre à remplir son assiette sans être dépendant des matières animales.

  • Salut Morganne,

    Je viens de visionner la vidéo dans laquelle tu dis avoir arrêté d’être végétalienne (elle était dans mes propositions youtube pour dire vrai :) ). Je me suis reconnue dans ton témoignage, bien que mon histoire est différente de la tienne dans ce sens que j’ai été végétarienne pendant cinq ans. J’ai arrêté de l’être il y a trois ans pour raison médicale. Mes prises de sang n’indiquaient pourtant aucune carence et j’étais techniquement en bonne santé, mais il y avait un hic. J’avais des maux de ventre et des ballonnements. Et pas de simples petits maux, j’étais parfois tordue de douleur (on a accusé les produits laitiers et l’aérophagie). Bref. J’avais l’impression que mon système digestif était devenu hyper sensible à la nourriture. Je ne supportais absolument plus aucun stress. La moindre petite anxiété, et je finissais à la toilette (désolée, c’est pas glamour). J’ai cru que j’avais le syndrome de l’intestin irritable. Mais je me voilais un peu la face et me disais que le végétarisme n’était pas en cause. Mes années universitaires ont été un calvaire socialement. J’avais peur à l’avance d’être malade et j’appréhendais les cours ou les nuits entre copines. J’ai ensuite réintégré petit à petit la viande à mon alimentation. J’ai senti la différence dès le départ, même si j’en ai gardé quelques séquelles psychologiques (c’est bête à dire comme ça, mais bon…). J’ai du réapprendre à gérer mon stress et j’ai du faire un gros travail sur moi, mais ça a porté ses fruits. :)
    L’homme est à la base un carnivore, la différence avec les autres carnivores, c’est que nous sommes doués de pensée et conscience et que nous pouvons agir contre la violence animale. Les animaux mangent de la viande par instinct. Ce n’est pas un hasard, je pense, que notre corps ait besoin de certaines protéines animales. Je respecte le mode de vie végétarien-talien, mais les personnes qui l’adoptent se doivent de respecter nos choix également. Je travaille avec des animaux au quotidien, je les trouve juste adorables. Mais au cabinet, on mange tous de la viande. Avant de crier au meurtre (et là je parle pour les personnes qui ont visiblement tenu des propos aberrants et méchants envers toi), je pense qu’il faut se remettre en question. Une personne n’est pas l’autre. Depuis quand il faut imposer le véganisme à l’autre ? Pendant ma période de 5 ans, jamais je n’ai tenté de rallier quelqu’un à ma cause. C’était mon choix, j’avais mes convictions, mais je tolérais parfaitement que quelqu’un mange de la viande à côté de moi. J’expliquais évidemment le comment du pourquoi, mais j’étais ouverte et compréhensive. C’était moi l’intrus de toute façon :D
    Et donc avant de crier au crime, il faut se dire qu’il y a des alternatives aux poules élevés en batterie ou aux animaux tués lâchement dans des abattoirs insalubres par exemple. Il faut privilégier les petits producteurs qui adoptent une attitude « animal-friendly » (j’ai envie de dire) et qui proposent des produits bio tout en promouvant le bien-être animal. Enfin voilà, tu en as eu du courage Morgane d’affronter ces vilaines personnes qui croient toutes être sorties de la cuisse de Jupiter parce qu’elles sont véganes et se donnent des allures de jenesaisquoi en pensant que leur mode de vie est sacré. Elles sont extrémistes dans leur genre, d’ailleurs.
    Désolée pour ce pavé. En tout cas, je conserve tes pages, tu as l’air d’être une fille très intéressante et gentille :)
    À bientôt,
    Alyne.

    • Merci beaucoup d’avoir partagé ton témoignage. Tu n’es pas la seule dans ce cas. Il y a effectivement des gens qui s’en sortent très bien dans les régimes végé, et d’autres non. On ne PEUT PAS nier ça. On ne peut pas essayer de gommer ces difficultés et les mettre sous le tapis parce qu’on aimerait que le monde soit moins cruel. Si on veut voir de vraies avancées dans la manière dont les gens bouffent, il ne faut pas que soit une bombe à retardement pour la santé.
      Comme toi je suis redevenue « omnivore raisonnée » ou ce qu’on pourrait appeler « flexitarienne »… Même si je t’avoue qu’après ce que j’ai vécu suite à la vidéo, je ne veux plus porter d’étiquette. Si c’est pour se faire insulter dès qu’on ose remettre le système en question ce n’est pas la peine. Je cherche encore mon équilibre. Je suis toujours fragile du ventre même si ça va mieux. Je prends des probiotiques pour reconstruire ma flore intestinale et je me laisse du temps. Mais comme toi, je suis encore un peu traumatisée par cette période, par tous les stress et les moments que j’ai subits en secret.

      On apprend de toutes nos expériences, bonnes ou mauvaises, et je suis contente que cette vidéo ait permis à des personnes comme nous de dialoguer et se sentir moins seules.

      Câlin d’ordinateur

  • Bonjour Morgane ,

    je te remercie pour cette vidéo, vue à sa sortie, qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur quelque chose : chaque régime ne peut convenir à tout le monde.
    Végé depuis deux ans et demi, je pensais que c’était l’alimentation parfaite à avoir, au delà de l’éthique, je pensais que pour la santé c’était « la perfection », et qu’avec beaucoup de cru, on atteignait des sommets.
    Ta vidéo m’a remis les idées en place, ainsi que celle que Chaudron Pastel a sorti il y a quelques jours.
    mes douleurs se sont installés quelques mois après la transition et sont devenues quotidiennes, insupportables et ingérables un an plus tard. ça fait un an que je souffre littéralement, avec parfois, les envies d’en finir pour que la douleur cesse.
    Ta vidéo m’a donc fait m’interroger sur la réintroduction de viande, sans pour autant passer le cap. Comme j’ai dit, elle m’a remis les idées en place.

    Je viens seulement de trouver ton blog, et donc l’article qui va avec la vidéo, ainsi que le lien sur les 4 raisons sur le fait qu’un régime végétalien ne peut convenir à tout le monde.
    ça plus la vidéo de Chaudron Pastel, j’ai maintenant « envie » d’essayer de réintroduire la viande. il faut que j’arrête de me voiler la face.

    Pour ça, je te remercie pour ta vidéo..

    Laurine.

    • Bonjour Laurine,

      Pour que la transition soit plus douce, tu peux essayer de réintroduire d’abord des oeufs en petite quantité. Ensuite tu peux élargir. La première fois que j’ai remangé de la viande c’était un filet de dinde, que j’avais choisi scrupuleusement bio et le plus « sain » possible. Je l’ai cuisiné tout simplement, à la poêle avec des légumes. Je l’ai mangé avec un peu de moutarde à l’ancienne. La première bouchée était très étrange. J’ai mâché lentement, et petit à petit j’ai accepté que je mangeais de la viande. Je n’ai pas détesté, je retrouvais juste quelque chose que je n’avais pas eu depuis longtemps. Suite à ça j’ai décidé de réintégrer la viande une fois par semaine car j’ai constaté que je me sentais mieux.

      Quoi qu’il arrive ce que tu manges ne regarde que toi. Ne te sens pas jugée, prends du temps pour toi et pour trouver ton équilibre.

      • Bonjour !
        merci beaucoup pour ta réponse.

        C’est exactement comme ça que je vois la reprise, un morceau de poulet ou un filet de poisson, cuisiné le plus simplement possible.
        Est-ce qu’il y a quand même des choses que tu évites de consommer? Du genre, des aliments connus pour être assez « indigestes » pour les SII? (chou, légumineuses…).

        J’ai une autre question, peut être un peu bizarre mais de quel groupe sanguin es-tu? Il semblerait que les O ne soient vraiment pas fait pour une alimentation végétale..

        Désolée pour ces questions ;)
        Belle journée à toi :)

        • Je suis du groupe O, on m’a déjà dit ça aussi.

          Sinon pour les aliments que j’évite il y a les lentilles que je ne digère absolument pas. Je sais que le chocolat n’est pas top (mais ça j’en mange bcp^^). Sinon je te conseille de te renseigner sur les Fodmaps, qui sont des aliments irritants, pour avoir une meilleure idée des perturbateurs.

          Des bisous

          • En fait, je posais cette question pour savoir si je pouvais espérer remanger de ces aliments, qui aujourd’hui ne passent pas, en réintégrant les POA.
            merci encore pour tes réponses :)

          • Ah bah ça je ne sais pas… Il n’y a que ton corps qui peut te le dire. Personnellement j’ai remarqué que je digérais mieux dans l’ensemble quand je mange un peu de POA avec mon repas. Je pense que l’estomac fabrique des substances digestives plus puissantes dont bénéficient les autres aliments.

            Tu peux essayer de faire un test chez toi avec une petite quantité pour les aliments perturbateurs. Parfois ce n’est pas l’aliment en lui-même mais la dose qui est en question.

  • Bonjour,
    Je suis tombée sur ta vidéo car je cherchais des réponses a mon problème de digestion qui me gache la vie depuis 1 an (plus de 2 ans de vegetarisme au total).
    Et je suis soulagée et triste a la fois de savoir que je ne suis pas seule.
    Soulagée car sais que je ne suis pas seule ni responsable de ma mauvaise digestion..
    Triste car je n’ai pas du tout envie de remanger de la viande mais je ne trouve pas d’autre solution..
    voila donc juste merci pour ta vidéo.

    • Bonjour Emma,
      Je sais que c’est difficile à vivre :/ Après tu n’es pas obligée de remanger de la viande, tu peux essayer de revenir à un régime végétarien et voir comment ça évolue. Moi je ne voulais plus de régime qui élimine des aliments par principe mais ça ne me fait pas plaisir non plus de remanger de la viande.
      C’est psychologique mais je préfère le poisson si je peux ou les oeufs.

      Bises

      • Bonjour,
        Je suis déjà végétarienne et justement je rencontre aussi le problème car au final le soucis (en tous cas pour moi), c’est de trouver des protéines végétales (donc légumineuses) et ce sont ces légumineuses que je ne digère plus du tout. J’ai fais encore un dernier essai hier soir et j’ai passé une nuit horrible.. ce matin j’ai encore mal au ventre..
        j’ai essayé de ne plus manger de légumineuses mais bien entendu je me sentais tout le temps fatiguée et pas en forme (même en mangeant des oeufs de temps en temps).
        enfin bref c’est rassurant de savoir que ca existe et qu’il peut y avoir un réel problème à être vegeta*ien. J’espère que les recherches nous en apprendront plus a l’avenir sur le sujet.
        Bises

        • Oui j’ai aussi eu le même problème où avec le temps, je ne digérai plus les lentilles ni les choux, ni les noix… et à la fin il ne rest pas grande chose.
          Tu ne serais pas du groupe sanguin O par hasard ? J’ai l’impression que c’est récurrent chez les gens qui ont des soucis (car non nous ne sommes pas les seules).
          Pour moi ça vient des acides aminés… Mais effectivement le sujet est trop peu étudié pour qu’on comprenne exactement pour l’instant.

          Bises

          • Hello,
            Oui c’est ça, au final je ne sais plus quoi manger pour me sentir en forme et sans avoir mal au ventre, c’est pour ça que je suis en train de me rendre à l’évidence.
            Sinon pour le groupe sanguin, je suis A donc rien a voir :/
            Bonne journée

  • Bonjour,
    Je découvre ta vidéo et ton blog. Je débute dans le véganisme si on peut dire car j’y vais par pallier . J’ai pratiquement une alimentation quasi végétale et j’ai depuis quelques temps des douleurs aux ventres inexpliquées. Cela n’est pas handicapant pour le moment mais génant et le ventre très ballonné.
    je ressens aussi une grande fatigue depuis quelques semaines. Au début je pensais que c’était lié à une période de travail un peu chargé et du grignotage sucré. Bref tout ça pour dire que ta vidéo m’a interpellé car du coup je fais peut être partie de ces personne à qui ce régime ne convient pas. Je suis du groupe sanguin O . Je ne sais pas quoi faire du coup car pas envie de reprendre mon alimentation d’avant . mais bravo d’avoir eu le courage de le dire . le combat ne s’arrete pas pour autant !!

    • Hello Alexandra,
      Oui c’était comme ça pour moi aussi au début. Tu as plusieurs options : soit tu continues en essayant de voir si ça s’améliore en mangeant moins de junkfood ou de choses difficiles à digérer. Tu peux aussi aller consulter un nutritionniste ou gastroentérologue pour faire un check-up. Ou tu peux réintégrer un peu de produits animaux pour voir si ça va mieux.
      C’est vraiment toi qui voit en fonction de ton corps et de ton feeling personnel. Ne laisse personne t’influencer. Je sais que c’est dur d’avoir à revenir sur ce choix alimentaire, mais il y a des gens pour qui ça ne marche pas.

  • Bonsoir Morgane ! Je viens de tomber par hasard sur ta vidéo YouTube, je suis en train de devenir naturopathe, ancienne vegan et actuellement végétarienne, et ton histoire m’a interpellé, alors je cherche des pistes de réponses… Je me pose donc une question qui peut te paraitre bête… Quel est ton groupe sanguin stp ? Merci de ta réponse ! :-)
    Belle soirée, à bientôt !
    Ingrid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *