colorova_full1

Morgane de la pâtisserie Colorova

Soyons honnêtes, l’idée d’un brunch imminent est la seule chose qui me fasse joyeusement mettre mon réveil le dimanche matin.
Je prends ma douche en pensant aux viennoiseries. Je m’habille stratégiquement : Rien de serré au niveau de la ceinture. Pour enfin sortir de chez moi comme Indiana Jones (dans un jour off) avec une nouvelle carte au trésor (plus communément appelé itinéraire RATP) !

Le plaisir du brunch, c’est de découvrir de nouvelles adresses à travers leur interprétation de ce rituel du dimanche. C’est comme ça que j’ai découvert la pâtisserie Colorova dans le 6e arrondissement… Un pur bonheur pour les yeux et les papilles.

Au niveau design, c’est coloré comme un paquet de nounours haribo. Une grande fresque façon origami et des fauteuils arcs-en-ciel donnent envie de rester là toute la vie.

colorova_patchwork

Au niveau de la carte, c’est un pur délice. Leur grande force étant de terminer le brunch en nous faisant choisir une pâtisserie dans leur vitrine féérique. Il y a des dômes, des spirales, des cubes brillants… C’est Candy Crush mais cette fois c’est réel.
Leur deuxième secret, c’est de changer le menu du brunch chaque semaine pour garder la surprise et la fraîcheur de l’assiette.

patisserie colorova pain perdu

Pour moi c’était pain perdu, corbeille du boulanger avec confitures artisanales, taboulé aux légumes, oeuf poché et velouté de chou-fleur à la fève tonka, compote de pommes avec chantilly vanille et pour finir…

tarte tatin revisitée façon tour de pise pomme + chantilly caramel + dome sablé

Ceci est une tarte tatin revisitée qui a un goût de paradis. J’ai aimé TOUT ce que j’ai mangé, à tel point que j’ai pris des pâtisseries que j’ai rapportées à mes parents le soir car il FALLAIT qu’ils goûtent eux aussi.

patisserie colorova fresque origami

 

Comptez entre 28€ (pour les petits appétits) et 35€ (avec la pâtisserie à la fin)
47, rue de l’Abbé Grégoire 75006
C’est à deux pas du métro saint placide sur la 4 ou rennes sur la 12.
Je n’hésiterai pas à y retourner ou y emmener des amis en visite à Paris, pour changer des éternels Ladurée et Pierre Hermé.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *