Morgane et Martin à Aoste

Morgane de la vallée d’Aoste 3 – le saut de la mort

16/07/2012

Suite et fin du voyage en Italie. Rivière, soleil, carpaccio... Mais on est très loin du farniente.

Troisième jour en terres italiennes. Mon corps m’informe qu’il n’a pas apprécié la marche de la veille, et qu’il a bien l’intention de me le faire payer.
Après quelques négociations avec mes mollets et un coup de mascara au cas où je croise un chamois sexy, je suis prête.

Le repas tient cette fois dans des sacs en kraft d’aventuriers. Que nous rangeons dans nos sacs à dos d’aventuriers. Le deal c’est de gravir le Mont Blanc pour déjeuner au bord d’une rivière, avec une vue toujours aussi dingue.

vue du mont blanc

vue mont blanc

C’est à ce moment de l’histoire que la nature m’a tendu un double piège. Le premier est de m’avoir fait croire que je pourrai revenir sans problème du milieu du cours d’eau en question.
En réalité, j’ai pratiquement risqué ma vie et ma dignité pour regagner la terre ferme.

saut riviere

saut riviere

Le deuxième est d’avoir voilé le soleil afin qu’il ait l’air doux et inoffensif. Alors c’est comme les amours, je virevolte joyeusement, innocemment, je suis à deux doigts d’être heureuse et quand vient le soir… La brûlure est brutale.

J’aurai mal quelques temps, ça laissera des marques, mais j’y survivrai. Surtout grâce au Chardonnay du dîner, considéré comme un des meilleurs au monde par un club d’oenologues hyper respectés par les gérants d’hôtels.

Le séjour se termine le lendemain. Différentes parties de mon corps manquent à l’appel, mais je suis encore capable de prendre le café des amis. Un savant mélange de génépi, de caramel et de caféine qui se boit dans une coupe qu’on ne peut reposer tant qu’elle n’est pas vide.
C’est forcément lors du dernier déjeuner que nous passons un de nos meilleurs moments. Du genre à donner envie de rester encore quelques heures, mais il faut rentrer.
Pluie de photos sur facebook les jours suivants, les gens se demandent pourquoi je vole au dessus des rivières. Je leur raconte en dissimulant savamment la chute qui suivit le saut.

café des amis

début de la chute

fin de la chute

Quelques photos piquées à Osmany

Des vidéos à venir sur le blog de Martin

Voyage organisé par Mon Nuage



Related Posts

Morgane de la vallée d’Aoste 2 – la survie
Morgane de la vallée d’Aoste 2 – la survie
Newsettes
Jour 2 : randonnée de la mort, termes, festival celtique. La totale.

3 commentaires

  1. Célia dit :

    La chance d’avoir fait ça… Malgré ta belle chute et des photos assez drôles, ça donne vraiment envie d’aller là-bas ! J’adore Martin qui te laisserait tomber dans l’eau sans rien faire ^^

  2. Julien dit :

    Oh yeah, tu t’en es bien sortie !! Y a pire comme chute :)
    Je crois que la café génépi pique un peu, mais j’ai l’air de bien aimer ça !
    La bise et à bientôt.

Laisser une réponse