Aoste2cover

Morgane de la vallée d’Aoste 2 – la survie

Parisienne au départ d’une randonné « douce ». Ai-je pris ma gourde et mes chaussures de marche adaptées ? Bien sûr que non. Dans le fond je me dis que si je peux faire ça avec mes Feiyue et mon jean slim, je peux tout affronter dans la vie.

9h du mat’ au pied de la montagne. On me présente un petit guide moustachu qui maîtrise hyper bien sa jeep. Je le trouve moins gentil 20 minutes plus tard, sillonnant joyeusement la montée pendant que je suis trop essoufflée pour parler.

foret dans la vallée d'Aoste

Pendant ce temps là chez les scarabées…

scarabées

Deux heures plus tard j’ai l’impression d’avoir gravi un escalier non-stop mais la vue est là. Imprenable. Je risque ma vie en prenant des photos, note que nous sommes au milieu des nuages entre deux glissades et contourne une vipère au passage.

paysage montagne

paysage montagne

Plateau de charcuterie

Le déjeuner part honteusement en festin italien : Plateau de charcuterie + légumes + polenta + bœuf + pâtes aux orties + crème caramel…  Et du vin, beaucoup de vin. Comme s’il nous suffisait de rouler pour rentrer.  La descente sera par conséquent plus instable et mes dérapages plus curieux, mais je n’aurais pas cédé aux chaussures en gortex. Et ça, c’est important.

On rentre, à peine le temps d’aller aux termes, LA station balnéaire de la région. Mention spéciale pour l’apéro buffet du vendredi. Parce-ce que c’est toujours un peu kiffant de se faire un champagne-macaron en peignoir…

Last but not least pour la soirée : le festival celtique le plus improbable de ma vie. Au pied du Mont-Blanc, loin de tout, sachez que des gens se réunissent pour profiter de la cornemuse de nuit et s’habiller en elfes/fées/lutin des bois. En toute sérénité. Jamais vu autant de kilts au mètre carré, tous assortis de la délicate question qu’ils soulèvent habituellement. Je décide que ce n’est pas un soir pour les réponses.

Retour de parisienne terrassée à l’hôtel. Demain nouvelle rando à 9h. Je crois qu’on m’a un peu menti en me disant que ce serait « de la marche douce ». Mais ce n’est pas un soir de vérité non plus. C’est un soir de sommeil vital et, ce que je ne saurai que demain, de répartition de courbatures sur l’ensemble de mon corps.

cascade

12 thoughts on “Morgane de la vallée d’Aoste 2 – la survie

  1. Le paysage est vraiment très beau, tu as bien du t’amuser malgré la randonnée ;D
    J’avoue j’ai souris quand je t’ai vu sur les photos avec tes Feiyue et ton jean slim alors que les autres était en tenue de rando :D

  2. Très joyeux anniversaire ma jolie Morgane ! Plein de bonheur, et surtout continue de faire ce que tu aimes et de nous faire partager toutes tes trouvailles sur ce merveilleux blog !
    Pleins de bisous, prends soin de toi !
    JOYEUX ANNIVERSAIRE encore une fois !

    Déborah

  3. J’ai vu que sur estimations-secretstory.skyrock.com , la personne qui gere se blog disait que c’etait ton anniversaire donc je tenait a te souhaiter un JOYEUX ANNIVERSAIRE =)
    Bisou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>