miniatureblog

vidéo : 7 jours pour devenir vlogueuse

Ça parait facile de vloguer mais quand on s’y met, on réalise que ça l’est beaucoup moins. Je voulais faire une vidéo plus proche de ma vie quotidienne donc je me suis donné le challenge de vloguer pendant une semaine. Il y a des choses à améliorer, c’est sûr, mais je me suis bien amusée :)

Ce que j’ai appris de cette semaine :

– Vloguer prend du temps, beaucoup de temps. Il y a des petits moments de préparation de matériel (charger les batteries, placer son trépied, faire ses réglages lumière…). Il y a les moments où l’on est en train de filmer. Puis il y a le dérushage et le montage. Pour vous donner une idée, j’ai commencé le montage de cette vidéo dimanche à 10h30 et j’ai fini à 21h en faisant une pause d’une heure le midi.

– Il faut saisir les occasions de faire les images dès qu’on peut. C’est très tentant de se dire qu’on n’est pas d’humeur, qu’on les fera plus tard… Mais plus tard on est encore moins d’humeur et dès que la lumière du jour disparait, les images sont dix fois moins belles car en lumière artificielle. On ne se rend jamais compte à quel point la lumière du jour part vite, sauf quand on avait prévu de « faire des images » et qu’il fait nuit.

– Les séquences parlées en marchant avec la caméra frontale de l’iphone, c’est non.

– Shadow a un don naturel pour le vlogging, je devrais m’inspirer plus souvent de lui.

Bilan de l’expérience, c’est génial d’avoir un regard sur sa vie grâce au vlogging. Je dois trouver comment faire pour filmer des choses en mouvement qui soit de meilleure qualité, sans pour autant avoir un équipement de 5 kilos à trimballer avec moi. C’est là tout l’enjeu du vlogging : trouver le bon compromis entre la qualité des images et la portabilité du matériel nécessaire.

Vous verrez dans la vidéo que je parle d’un shooting mode pour présenter un bijou éthique. Les photos sont prêtes et je prévois de poster l’article jeudi :)

Je vous fais des câlins d’ordinateur d’ici là.

 

4 Commentaires

  • J’adore ton pull avec pleins de torsades quand tu portes ton masque !
    J’adore l’idée, j’adore le côté un peu « être ton confident » (dans la réalité avec tes 300 000 autres lecteurs).
    Je suis super content de voir des endroits que je n’aurais jamais vu autrement. (à Marly-Gaumont de chez moi on voit pas trop ce métro ou RER que c’est peut-être la même chose ou je ne sais quoi). C’est vrai que les séquences en parapluie sont à améliorer, mais … « 100 fois sur le métier remets ton travail », impossible d’être méga-top dès le premier. Mais j’adore, j’adhère, j’achète, je kiff, je trouve ça top et je suis déjà super impatient de voir le suivant.

    Sincèrement, merci petite boule de neige !!!

    Pleins, PLEins, PLEINS de gros bisous !!!

    • C’est TOP que ça te plaise, ça me fait plaisir.
      Je voulais justement montrer des choses qui font plus partie de ma vie quotidienne. Le pull est un pull que j’ai piqué à mon ex-copain (non je ne suis plus avec le monsieur qu’on voyait sur les vidéos pâte à modeler et compagnie). Il l’a acheté chez primark ;)
      Bisous back !

      • Comme si tu avais douté un quart de dixième de milliseconde que je puisse ne pas apprécier… ;)
        J’espère que tu garderas de bons souvenirs de ces moments passés ensemble, et je pensais bien que l’Irlande, choix difficile si il en est, n’était pas ta seule source de souffrance. J’ai toujours eu ce qu’entre moi j’appelle un 6ème sens, mais j’avoue qu’il marche extrêmement rarement…
        Je dois bien t’avouer que, ces derniers temps, je passais plus sur le blog par fidélité que par passion. (un peu bizarre de dire ça) Mais cette petite gourmandise me redonne un appétit monstrueux de te lire, de t’entendre, de te voir, d’échanger avec toi! Grrrr, ma faim, toute Morganesque qu’elle soit, est bel et bien de retour, et bon sang que ça fait du bien !
        Mouah ! (c’est une sorte de gros bisou enfantin un peu plaquant, au cas où ce soit Belge, ou Liégeois…) (d’ailleurs je ne suis pas sur pour le plaquant non plus, mais on pourrait dire un peu collant/baveux comme ça, qu’après on doit ressuyer sa joue avec sa main, mais tellement attendrissant!)
        Ps: Je ne pense pas qu’il y ait de primark en Belgique, mais, comme la dernière fois que j’ai acheté un vêtement ce devait être en 2004, cela restera un mystère… Un de plus dans cet univers si déroutant, où la lune peux tous nous voir à un moment ou à un autre, mais nous deux, par exemple, n’avons qu’une infime chance de se croiser un jour. Et c’est bien comme ça, je crois…

        Je ne me serais pas emballé un peu, là ?

        • ahah bah écoute je suis ravie que ça te fasse cet effet là.
          Mais en tout cas je vais bien hein ne t’inquiète pas. C’est juste que le voyage en Inde m’a permis de réaliser des choses sur ma vie, sur mon couple, et qu’en rentrant j’ai eu le courage de faire ce que je n’arrivais pas à faire auparavant.
          Il n’y a peut être pas primark en belgique, mais en ligne peut-être ? :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *