cremieux3

Combi gagnante

Il y a toujours de l’espoir.

Je me voyais mourir gelée, en plein mois de mai, et soudain je revis. Direction la sublime rue cremieux pour célébrer ces jolis rayons. Le tout en portant une des marques les plus éthiques qui existe.

Je peux me glisser dans une combishort en 7 secondes. C’est une des tenues les plus simples et confortables à porter. Zéro prise de tête pour assortir le haut et le bas puisque tout fonctionne ensemble. C’est léger, ça respire, et c’est tellement pratique. J’ai trouvé ce modèle noir à motif fleuri chez New Look. Vous allez croire que je touche des sous pour parler d’eux à force (C’est le 3e look où j’en porte) mais non. C’est juste une marque que j’aime beaucoup car leurs prix sont bas et leur déontologie forte.

Pour ceux que ça intéresse, je vais faire un encart détaillé sur leurs pratiques juste en dessous. Vous êtes libres de le sauter et de passer directement aux photos si vous ne jugez pas cela important.


New Look, pionniers de la fringue éthique

Sur leur site, on trouve la section Éthique expliquant leur engagement sur les aspects humains et environnementaux de la production. « En tant qu’entreprise, nous agissons avec conviction et prenons nos responsabilités ». Ils le prouvent en s’impliquant dans trois domaines :

Les droits des travailleurs : Depuis 2001, ils sont pionniers en commerce équitable textile et s’engagent activement sur les salaires, les horaires, et la sécurité des travailleurs.

Première entreprise à réduire les heures de travail en chine en 2002, augmentation des salaires de 33% au Bengladesh et 21% en Inde en 2007, et vainqueurs du « Good Governance Award » en 2012, pour leur travail sur l’amélioration des salaires et des conditions dans les usines de vêtement au Bengladesh.

Bien-être animal : Ils sont soutenus par PETA et ont même gagné le «PETA UK’s Most Stylish Women’s Vegan Outerwear Award » en 2011. Leur charte stipule que la fourrure est interdite, que le cuir ou les plumes utilisées proviennent des restes de l’industrie alimentaire, et que la laine vient de fermes ayant une éthique irréprochable. Pas de tests cosmétiques sur les animaux.

Protection de l’environnement :

Dans les usines : Formation écologique des travailleurs, Conférence environnementale avec 60 fournisseurs chinois en 2012, vainqueur du Source Award lors de l’Ethical Fashion Forum en 2013.

Dans les boutiques : Chaque année, la marque surveille et réduit les émissions de CO2 et la consommation d’électricité de ses 1000 magasins. Le textile et les étiquettes des vêtements non vendus sont recyclés.

C’est donc une marque très éthique, qui s’implique, et réussit le pari d’afficher des prix bas sans traiter ses travailleurs comme des esclaves ni saccager la planète. New Look : petits prix et grandes valeurs.


 

cremieux2

cremieux3

cremieux4

cremieux1

cremieux5

cremieux6

cremieux7

cremieux7A

cremieux8

cremieux8A

cremieux9

cremieux10

cremieux11

cremieux12Détails de la tenue :

 Combishort noire imprimé floral : new look

 Tennis blanches classiques à lacets : new look

 Sac : le facette


Voilà à quoi ressemble un article look twisté avec un soupçon de « D’où ça vient ? kesseucé ? ». Et cela prouve qu’on n’est pas obligé de se ruiner ni de renoncer à tout lorsqu’on décide de participer à un monde meilleur, bien au contraire :)

Je le dis à nouveau :

Je sais que ça peut surprendre de parler des usines au Bengladesh et en Chine tout à coup sur un blog mode. Je pense que c’est important de le faire. De savoir ce qu’on finance quand on donne de l’argent à une marque. Je n’en parle pas pour inciter au boycott des unes ou pousser à la consommation des autres, mais simplement pour que l’on puisse faire les choix les plus judicieux possibles, moi y compris :)

Je me sens bien quand je sais que mon comportement est en accord avec mes valeurs. Tout est plus simple.

 

5 Commentaires

  • Merci ! Depuis l’affaire de l’étiquette retrouvée dans une robe Primark, je suis ‘un peu’ dégoûtée du shopping. Faire les magasins ne m’intéressait plus parce que ma culpabilité était trop grande. Je ne savais plus où aller en étant sûre que les vêtements que j’achetais soient fabriqués dans des conditions correctes. Du coup ton article m’enlève un poids sur la conscience, je peux aller me chercher des vêtements chez New Look sans me sentir mal ! Vraiment, ça fait du bien au moral ! :)

    • Je comprends ce que tu veux dire. C’est dur d’acheter des vêtements quand on a le sentiment de faire partie d’une chaîne cruelle oú des travailleurs sont maltraités. C’est exactement pour ça que j’ai une nouvelle démarche dans laquelle je m’intéresse autant au processus de fabrication qu’au produit. Nous sommes des êtres humains avant d’être des consommateurs :)

  • Je n’aurai jamais pensé que Newlook avait une démarche aussi éthique!
    Depuis quelques années maintenant, je suis dans une démarche dans laquelle je prône le « j’achète moins mais mieux » ! J’essaye notamment d’être une consom-actrice en évitant les chaines de grandes consommations qui (en tout cas dans ma tête) ne respectent pas le droit des travailleurs, la protection de l’environnement…Ce qui ne m’empêche pas de craquer de temps à autre! Du coup, j’irai peut être faire un tour chez Newlook la prochaine fois qu’un craquage imminent se fait ressentir!

    • Moi non plus je ne le pensais pas avant de faire des recherches. Du coup c’est bien pratique d’avoir un plan « fringues pas chères » qui soit aussi éthique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *