treez10

Ce qu’il faut retenir de nos amours passées

Quand j’étais petite, je croyais que l’amour était amorphe, et qu’on le trouvait toujours sous la même forme.

J’ai ouvert un dossier « vie amoureuse » lors de ma première histoire. J’ai pris des notes, je me suis dit « Ok, l’amour ça fait ça, ça se passe ainsi, et quand ça finit ça laisse une marque ». Bien heureuse de connaître la chanson pour plus tard. Le jour où j’ai ré-aimé, j’ai déchanté. Pas moyen de retrouver l’air familier que je connaissais. Pourtant c’était toujours de l’amour. C’était le même mot mais pas le même homme, et ça changeait la donne. J’ai compris qu’on ne pouvait pas juste parler d’amour, comme ça, en général. Au lieu de ça, on devrait parler d’amour accompagné du nom de la personne émettrice. On devrait dire « Amour Morgane Enselme » ou « Amour Juliette Marsault ». Parce que l’amour en soi, ça n’existe pas. Il ne vit que dans un contexte, jaillissant d’un être, et empruntant alors ses traits de caractère.

Je l’ai compris en étoffant mon répertoire d’amours. Aucun n’a ressemblé aux autres. Pour préserver leur tranquillité et la mienne, les noms des personnages ont été changés (et puis parce que c’était drôle aussi).

Il y a eu l’amour Thomas Gâteaux

La première grande histoire. Celle qui m’a appris l’amour simple et lumineux. Bercé par les épisodes de Scrubs et nos années de lycée. On passait nos nuits de weekend ensemble et souvent, vers 17h, sa mère nous demandait « Bah vous n’êtes pas sortis aujourd’hui ? » « Non, on a mangé des gâteaux dans le lit ».

L’amour Pierre Contretemps

Je l’ai aimé trop tôt, complètement seule dans mon délire. Le temps qu’il se réveille et décide me rejoindre, j’étais passée à autre chose. On a essayé de s’aimer en même temps, mais d’un jour à l’autre, on était toujours en décalage. On n’a jamais réussi à s’accorder.

L’amour Guillaume Cobra

Il est venu comme un prédateur, cible dans le viseur. M’a hypnotisée avec un splendide numéro de serpent à sornettes, puis a disparu du jour au lendemain. C’était de l’amour vide et flippant comme une mue de serpent.

L’amour Marc Bouteille

Amour festif au début, puis comateux, trouble, vomitif. Il buvait trop, et je le suivais. Ça c’est fini comme toutes les cuites, par une gueule de bois qu’on oublie vite quand ça va mieux.

L’amour Quentin Requin

Sur ce coup, je me suis fait charcuter. J’ai appris la douleur d’être avec un carnassier aimant jouer avec sa nourriture. Conscient de sa supériorité. L’amour sombre et froid, qui glace le sang quand on y repense.

L’amour Nico Houmous

Là c’était du bonheur, comme le houmous. L’amour qui renforce, donne des ailes, qui conseille et qui console. Celui qui fait écrire de beaux discours de mariage pourvu qu’il dure. Et même quand il ne dure pas, il laisse de beaux souvenirs.

L’amour Julien Yolo

J’ai arrêté de dire jamais et j’ai commencé à dire d’accord. J’avais des jugements tranchés. Ça c’est oui. Ça c’est non. Puis tout s’est mélangé parce qu’avec lui c’était différent. C’était drôle, excitant, puis c’est devenu un peu trop risqué. Il a fallu arrêter.


Je ris en lisant ce résumé. Si j’avais su, en ouvrant le dossier « vie amoureuse », qu’il contiendrait autant de variété, je ne me serai pas entêtée à vouloir comprendre l’amour en général. Il ne se comprend pas. Il se pointe, il te fait danser sur un certain tempo, et tu vois au fur et à mesure si ça te plait ou pas.

Les amours continuent à m’apprendre que je ne sais rien. Que même quand je pense savoir, avoir compris, des surprises m’attendent encore. L’amour c’est justement ce truc qui ouvre une porte vers un autre moi. Chaque amour a changé ma vision du monde pour toujours, et je suspecte que ce ne soit pas fini.

Le point positif, c’est que si on tombe sur un mauvais amour, on peut appuyer sur pause, stop, eject, et passer au suivant. Je ne dis pas que c’est facile, mais c’est bien fascinant de savoir qu’il y a mille autres formes d’amour à rencontrer, là dehors. Il y en a des centaines qui doivent être magnifiques, et il suffit d’en trouver une seule pour que la vie ressemble à une pluie d’emojis heureux.

Je continue à chercher.

18 Commentaires

  • Ahahah ton article m’a fait tellement rire, il est plein de légèreté et en même temps si juste… Tu as raison, c’est incroyable a quel point certaines personnes peuvent nous faire changer notre vision au monde !

  • Bel article! J’aime beaucoup ta conclusion. Tes mots ont résonné très fort en moi, en particulier « Les amours continuent à m’apprendre que je ne sais rien. Que même quand je pense savoir, avoir compris, des surprises m’attendent encore. L’amour c’est justement ce truc qui ouvre une porte vers un autre moi. » Je viens d’écrire un texte sur mon grand amour que j’ai envie de partager avec toi! Tu comprendras pourquoi ces mots ont résonné! https://tackk.com/je-voulais-pas-etre-une-princesse

    • Merci pour ton com, je viens de lire ton article et il est beau. L’histoire de la vieille dame est frappante. Tu l’avais écrit avant où c’est mon article qui t’en a donné l’idée ?

  • C’est un très beau texte ;) Bon j’avoue que perso je ne me sens pas trop concerné par le thème, ou alors l’amour c’est bien nul.

    Je crois avoir deviné au moins 2 personnes ^^ Et même 3 si tu es donc célibataire… Je me posais la question mais j’osais pas demander :)

    • Il n’y a pas de souci, mais oui on s’est séparés. On reste en très bons termes quoi qu’il arrive :)
      Oui, il est possible que tu en aies reconnu certains… Mais je ne donnerai aucun nom.

  • Ton article est vraiment amusant ^^. Du coup je viens de faire mes petits résumés aussi dans ma tete et ça me fait rire ! C’est beaucoup plus sympa de prendre la vie du bon côté et je suis bien contente de lire ce genre d’article ! Ça change des meufs complètement déprimées qui essaient de nous polluer la tête ! Cœur cœur et à très vite :)

  • J’aime beaucoup l’article, très intéressant de lire in point de vue féminin étant un homme. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort paraît il. Keep going

  • Tiens… et Juliette, ça pourrait pas être cette forme d’amour qui ferait ressembler ta vie à « une pluie d’emojis heureux » ? :D

  • D’après l’hyperlien de ton article, tu cherches encore l’amour. Il ne faut pas t’en tracasser. Je pense que tu le sais. Ne pas être en couple signifie le plus souvent qu’on a l’intelligence d’attendre la personne qu’on mérite. Après, l’instant où ce moment arrive ne se choisit pas vraiment. Mais en général, quoi qu’il arrive, le destin nous conduira toujours, un jour ou l’autre, vers une personne idéale. Patience.

  • Arrêtes tout et épouse moi

    Signé : une nana qui prend des photos floues et qui met toujours trop d’épices dans le guacamole mais qui t’aimera toute sa vie

  • J’adore ton article plein d’humour mais aussi plein de sagesse sur l’Amour !!!
    C’est tout à fait ça, on croit à chaque fois avoir compris un truc, et puis c’est toujours différent et surtout surprenant. Bises ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *