milancover

Weekend à Milan (partie 1)

« Mon amour… ce weekend tu prépares une valise, point final »

C’est le message que j’ai reçu la semaine dernière. Comme dans un film, mon chéri nous a offert un voyage surprise à Milan pour nos six mois ! Je sais, j’ai trouvé un des derniers princes charmants vivant sur terre.

Cinq jours plus tard, on décollait pour Milan armés de notre tout nouveau « travel journal ». Vous savez ce magnifique carnet qu’on achète pour noter toutes nos aventures de voyages. Après ce premier weekend, je pense qu’il est impossible de garder cet objet dans sa forme initiale propre et immaculée. De valise en sac, de sac en chambre d’hôtel, de chambre en avion… Il a morflé.

Départ pour la capitale de la mode italienne donc. Qui est surtout la capitale de la culture version antipasti du quotidien. Je ne sais pas si on a eu de la chance ou si c’est tout le temps comme ça, mais partout où nous allions, nous tombions sur des expo, concerts, musées… Gratuits et ouverts à tous. A picorer au gré du vent. Pas besoin de planifier un million de trucs, il nous suffisait de marcher dans les rues.

C’est comme ça que nous avons découvert que « La Cène », oeuvre mythique de Léonard De Vinci, venait d’être rapatriée pour être exposée juste à côté de notre hôtel.

milancene
milancenedevinci

Hôtel absolument génial d’ailleurs : Palazzo Delle Stelline. Ancienne Abbaye avec des arcades et une cour centrale, HYPER bien situé, pas trop cher en réservant sur booking.com (ce qu’on a fait).

palazzostelline

hotel

En réalité, il y a deux choses pour lesquelles nous sommes venus spécialement à Milan : Le Café designé par Wes Anderson et l’exposition universelle (qui fera l’objet d’un deuxième article, sinon je vais poster 50 photos d’affilée).

Le café Luce, pèlerinage des fans de Wes Anderson

En grands amoureux des films de Wes, on a cliqué partout comme des fous quand la nouvelle est tombée sur internet : Un café décoré par Wes Anderson à la fondation Prada de Milan. Obligés d’y aller. Le lieu projète immédiatement dans l’univers de ses films : vintage, coloré, poétique. Un mauvais point pour le service en revanche, qui est pressé de servir comme si la finale de la coupe du monde était diffusée dans l’arrière salle. J’ai pris une tarte aux fraises et Kay (diminutif de Kayvin, orthographe écossaise) un panini au nutella (un mec quoi…). Bon mais pas extraordinaire. Bilan : Il faut venir pour le décor, pour toucher dans la vraie vie un instant de l’univers créé par Wes, et savoir qu’une boisson suffit pour profiter du lieu.

cafeluce1

cafeluce2

cafeluce3

cafe luce a milan par wes anderson

cafe luce a milan par wes anderson

cafe luce a milan par wes anderson

cafe luce a milan par wes anderson

cafe luce a milan par wes anderson

cafe luce a milan par wes anderson

Ensuite nous avons fait une journée 100% expo universelle. Je poste les photos de cette expédition demain ;)

Le dernier jour, nous sommes allés sur la Piazza del Duomo (à 15 minutes à pied de notre hôtel) où il y a 3 choses à ne pas manquer :

1) Le Dôme de milan : immense cathédrale gothique construite en 1386. Les voûtes sont si hautes que ça créé une lumière presque surnaturelle à l’intérieur.

dome de milan

dome de milan

milanduomo2
2) Le bar à mozzarella Obikà, juste en face : 7 sortes de mozza différentes, qu’on choisit d’accompagner de prosciutto, focaccia, ou d’artichauts marinés (miam)… Le tout sur la terrasse en face du Dôme

Crédits photo : Wheremilan.com (j’ai oublié d’en faire une :x)
obika

3) La Galleria Vittorio Emanuele II : galerie commerciale luxueuse, composée d’arcades et d’une sublime coupole de fer et de verre, tout de suite à gauche du Duomo. On s’y est baladés, en essayant des Borsalino et en tentant de ne pas craquer sur les sacs et chaussures en cuir magnifiques qu’on voyait (mission réussie).

galeria

galeriamiroir
Bonus pour les vegans : Nous avons même trouvé par hasard un restaurant vegan proposant plein de sandwichs et burgers. On a dîné sur sa petite terrasse le long des canaux de Navigli (Équivalent du canal saint martin à Paris). C’était bon et pendant un moment on à même parlé d’ouvrir un petit resto comme ça à Paris, tout mimi, tout sain. Mon mec n’est pas vegan mais il réduit sa conso de viande, donc il aime faire des repas vegan avec moi :)

Remarque : Ces photos doivent être les plus pourries que j’ai jamais prises avec mon tel (de nuit, éclairé au lampadaire, gobelets et serviettes sur la table…) mais c’est pour que vous voyiez à quoi ça ressemble.

restaurant vegan a milanrestaurant vegan milan

Pour compenser, je me rattrape avec des photos plus jolies que nous avons prises dans le jardin de l’institut français. Nous sommes tombés dessus en marchant. Il y avait une expo à l’intérieur sur toutes les matières textiles provenant de sources végétales. Ça s’appellait « Textifood » et c’était passionnant. Bientôt on s’habillera en fibres de lait, orange, ananas ou bamboo !

lotus2

lotus4

expotextifood2

exposition textifood a milan

En deux jours et demi, on a vu autant de choses que si nous étions restés une semaine. J’ai adoré cette ville, son ambiance active mais détendue, et ses délicieux restaurants. La gastronomie italienne est ma cuisine étrangère préférée (Avec le libanais). Je conseille cette destination à tous ceux qui ont épuisé l’éternel duo Londres/Barcelone et sont amoureux des lieux ayant une histoire. Milan est THE ville pour ça.

Demain je poste les photos de l’expo universelle. Je crois qu’il y en a environ 643. Je vais faire un effort sur la sélection :)

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *